Recherche pour :
Les raisons de l’expatriation des français

Que ce soit pour des raisons personnelles ou professionnelles, s’expatrier est toujours l’occasion pour toute personne de relever un nouveau défi. Les raisons sont multiples et variées : la plupart des gens s’expatrient pour des raisons de fiscalité trop élevées dans leur pays d’origine. Alors, il recherche les pays où la fiscalité n’est pas trop oppressante et qui leur permet de faire grandir leur business sans difficulté. D’autres le font pour avoir une meilleure qualité de vie comparativement à leur pays d’origine. On peut s’expatrier aussi pour étendre son réseau professionnel, explorer de nouveaux territoires et rentabiliser ses affaires.

Les raisons de l'expatriation des français

Est-il intéressant fiscalement de s’expatrier ?

Si vous êtes soumis à un régime fiscal oppressant qui ne favorise pas l’éclosion de votre entreprise, l’expatriation pourrait être une solution. Néanmoins, avant de franchir le pas, assurez-vous de la destination et le régime fiscal auquel vous serez soumis. Il est important de prendre un avocat pour vous conseiller afin de vous éviter de payer doublement les taxes, ou d’avoir à en payer des plus élevées. Plusieurs destinations s’offrent à vous comme Monaco, Bahamas, îles Maurice, le Portugal entre autres. En tout état de cause, l’expatriation pourrait être une solution pour vos affaires. Le choix vous revient de faire face.

Est-il intéressant fiscalement de s'expatrier ?

Qu’est-ce que la résidence fiscale ?

Une personne est considérée avoir une résidence fiscale dans un pays si elle a dans ledit pays, son foyer ou un lieu de résidence, elle y exerce une activité professionnelle, ou y dispose d’un centre d’intérêt économique depuis plus de six mois (cas de la France). Cette définition varie d’un État à un autre. Il permet en réalité de savoir le régime fiscal auquel soumettre une personne, en termes d’impôt sur revenu, de droit de succession, d’impôts sur la fortune… Normalement chaque Etat définit sa notion de résidence fiscale. Néanmoins pour éviter les cas de double imposition, des conventions internationales peuvent également être retenues entre les pays.

Lire la suite

Les obligations sociales des frontaliers

Les travailleurs frontaliers sont des personnes qui travaillent sur un territoire et qui vont habiter dans un autre. Comme tous les travailleurs, ils participent de par leur revenu au financement de l’État. Généralement, ils sont soumis à la convention bilatérale signée par les Etats européens en vue d’éviter la double imposition. Ainsi certains travailleurs frontaliers sont imposés sur leur territoire de travail (entre France et Belgique) et d’autres sur leur lieu de résidence (entre Pays bas et Allemagne). Dans certains cas, on peut également assister à une imposition sur les deux territoires en même temps (convention entre la Suisse et l’Allemagne).

Les obligations sociales des frontaliers